Comité de défense du quartier de Magonty

 

Les études du comité de quartier

Le comité de quartier à travers ses différentes commissions assure une surveillance du quartier tant sur le plan environnemental que sur l’entretien et le maintien à niveau de ses équipements. Il mène également un certain nombre de réflexions et d’études prospectives sur l’évolution du quartier. Ceci se traduit par des dossiers qui servent de base à la concertation avec les pouvoirs- public.

Voirie

22 mars 2019 Réunion PAVE

lien_22_MARS_2019_PAVE_PESSAC_-_POWERPOINT_Réunion_de_CONCERTATION_PRIORITES

18 octobre 2018 Réunion PAVE

lien_18_OCT_2018_PAVE_PESSAC_-_POWERPOINT_Réunion_de_CONCERTATION_PERIMETRE_R2_-

2016

Aménagement d’un cheminement doux, séparé de la voie de circulation par une bande végétale, le long de l’avenue de Magonty entre rond-point Merle/Magonty et espace détente et loisir. Travaux prévus pour fin d’année 2016. Aménagement d’un trottoir côté nord de l’avenue de Magonty, entre le croisement de la rue Louis Aragon et le rond-point des Provinces. Travaux prévus pour fin d’année 2016.

AVENUE DE MAGONTY

  1. La 1ère tranche de rénovation de cette voie (entre la rue de la Poudrière et la rue du Merle) est terminée depuis fin 2013 ; cependant, le tapis d’enrobés prévu sur l’ancienne chaussée entre l’allée du Pré de Magonty et la rue du Merle n’a pas été exécuté, faute de crédits (semble-t-il).
  2. La 2ème tranche de rénovation entre la rue du Merle et l’avenue de Beutre (réalisation d’un cheminement vert réservé aux piétons et aux cyclistes) devrait être réalisée en 2016.

SECURISATION DE LA RUE DES FAUVETTES

Cette rue dessert un des quartiers les plus calmes de Magonty, jouxtant la coulée verte du Peugue : il nous semble donc indispensable de limiter la circulation parasite dans ce quartier, en dissuadant les automobilistes de s’engager dans cette voie, d’autant que cette rue a vocation à devenir une rue partagée « piétons, cyclistes et autos » des chemins de Magonty. Le Comité de Quartier de Magonty a donc établi un avant-projet sommaire, proposant la mise en place, rue des Fauvettes, de 2 chicanes à une voie, séparées d’une distance suffisante pour le passage des véhicules, avec priorités inversées. Ce document a été adressé à la Mairie de Pessac qui nous a fait savoir qu’il était intéressant et qu’elle l’adressait à Bordeaux Métropole pour avis. Nous sommes donc dans l’attente de cetavis !

STATIONNEMENT RUE DE ROMAINVILLE

Les riverains de cette rue ont interpellé  le Comité de Quartier de Magonty et la Mairie de Pessac sur des problèmes de stationnement des véhicules sur les trottoirs, essentiellement aux heures de sorties des écoles! La Ville a alors demandé à Bordeaux Métropole d’étudier la matérialisation du stationnement le long du trottoir en chicane. Ce travail a été réalisé en avril/mai 2015 et semble donner satisfaction à tous.

Aménagement de l’avenue de Magonty

Robert Piccirillo Sommaire:       Phase 1 : Etat des lieux       Phase 2 : Le projet       Phase 3 : Déroulement du projet

Phase 1: Etat des lieux

L’avenue de Magonty s’étend de la rue de la Poudrière à l’avenue de Beutre sur une distance de près de 2 km, dont un alignement droit de plus de 1 km entre la rue de la Poudrière et le plateau surélevé à proximité du terrain de loisir municipal (Voir plan ci-après) La largeur de la chaussée est de 8 m environ, alors que la largeur totale de la voie est de plus de 13 m. La vitesse est limitée à 50 km/h. Les caractéristiques citées ci-dessus font que les véhicules se sentent en sécurité dans un environnement semi-rural et dépassent souvent et très largement, la vitesse autorisée, sans forcément s’en rendre compte. Aussi, à la demande du comité de quartier, des comptages ont été effectués par la CUB en novembre 2007 afin de  déterminer le nombre et la vitesse moyenne des véhicules. Les mesures dénombrent 3500 véhicules par jour dans chaque sens. Les vitesses mesurées les jours ouvrables montrent que  plus de 20 % des usagers circulent à plus de 60 km/h dans le sens entrant (vers le centre de Magonty) et plus de 28 % dans l’autre sens ; les week-ends et jours fériés, elles sont nettement supérieures : 66 km/h de moyenne dans le sens entrant et 68 km/h de moyenne dans l’autre sens. La grande largeur de la chaussée et, plus globalement, l’environnement immédiat constituent certainement des facteurs favorisant cette situation particulièrement dangereuse, cette voie ne disposant pas de piste cyclable ! Les aménagements actuels rendent impossible le stationnement sur la chaussée ; en conséquence, les véhicules des riverains ou des visiteurs, stationnent sur les trottoirs :les piétons, dans les parties plus étroites des trottoirs, sont généralement obligés d’emprunter la chaussée, situation particulièrement dangereuse pour les handicapés en fauteuil roulant et les personnes avec une poussette d’enfant. Suite à ce constat, le comité de quartier alerte la Mairie de Pessac en demandant, en urgence, une étude en vue de la sécurisation de cette avenue Sensible à nos arguments, le Maire de Pessac nous fait savoir, par lettre du 18 septembre 2009, qu’une « étude globale de sécurisation de cette avenue débutera en 2010 pour des travaux en 2011 ».

Phase 2: Le projet

Le comité de quartier décide alors d’associer tous les usagers de cette voie (riverains et autres) à la réflexion en vue d’exprimer leurs attentes et leurs besoins qui seront communiqués à la CUB. C’est ainsi que le 23 juin 2010 une réunion organisée par le comité de quartier rassemble une cinquantaine de personnes. À l’issue de cette réunion, un document intitulé « Expression du Besoin » est établi et reçoit l’accord de tous les participants. Ce document est alors adressé à la Mairie en demandant de bien vouloir tenir compte des souhaits des riverains. Le 14 décembre 2010, la Mairie organise une réunion avec le Comité de quartier et la CUB : celle-ci présente une esquisse d’un projet qui ne nous satisfait pas (pas de places de stationnement, pas de chicanes pour ralentir la vitesse des véhicules, …) La CUB s’engage alors à reprendre ses études, notamment pour « casser » la perspective de ligne droite de cette avenue. Le 27 décembre 2010, la CUB nous présente une deuxième esquisse de réaménagement comportant de nombreuses places de stationnement  (côté impairs) et un îlot central formant chicane, mais plus aucune piste cyclable. Nous demandons quelques modifications : ajout d’une piste cyclable bidirectionnelle sur le trottoir le plus large, limitation de la largeur de la chicane, etc. La CUB précise qu’elle en tiendra compte dans son prochain projet ! Premier semestre 2011, la CUB présente quatre projets tenant compte des suggestions du comité de quartier ; après discussion sur les avantages et inconvénients des uns et des autres, nous en retenons un. La CUB s’engage à le mettre au point et à le présenter en séance publique. Le 28 septembre 2011, la Mairie organise à la maison de quartier de Magonty une séance publique et la CUB présente le projet définitif qui respecte les objectifs assignés :

  • modérer la vitesse des véhicules (création d’un mini-giratoire au carrefour avec la rue du Merle et de deux chicanes dans l’axe de l’avenue de Magonty)
  • aménager une piste cyclable bidirectionnelle sur le trottoir (côté impairs) de la rue de la Poudrière à la rue du Merle ;
  • organiser le stationnement ;
  • limiter les acquisitions foncières.

Après discussion et réponses aux multiples questions posées par les riverains, le projet est adopté par tous. Cependant, courant mars 2012, la Mairie organise une réunion de concertation avec le comité de quartier et la CUB. Celle-ci nous présente le projet « définitif » de l’étude en cours qui  comporte un changement notable par rapport à celui présenté en séance publique le 28 septembre 2011 : – Séparation de la piste cyclable bidirectionnelle en deux pistes unidirectionnelles au niveau du carrefour avec l’allée des Prés de Magonty ; – Création d’un plateau surélevé à ce même carrefour. La CUB  explique que ce plateau est proposé pour protéger les cyclistes qui doivent traverser la chaussée de l’avenue de Magonty au niveau du carrefour précité. En effet, la piste cyclable bidirectionnelle prévue à l’origine sur toute la longueur du trottoir (côté impairs) ne peut être maintenue au-delà de l’allée des Près de Magonty, car le trottoir se rétrécit de plus d’un mètre  ce qui nécessiterait des travaux et un surcoût important. En conséquence, il a été prévu qu’à compter de ce carrefour, la piste cyclable se partagera en deux pistes séparées de chaque coté de la chaussée :

  • en direction du giratoire de Beutre vers  le centre de Pessac, il y aura une bande cyclable unidirectionnelle en bordure de la chaussée ;
  • sur le trottoir d’en face (côté pairs, du giratoire de Beutre vers Magonty) sera créée une piste unidirectionnelle. Arrivés à ce carrefour, les cyclistes devront traverser la chaussée pour rejoindre la piste bidirectionnelle.

La CUB et la Mairie souhaitent protéger les cyclistes en créant un passage surélevé afin de ralentir les véhicules aux approches de la piste traversant l’avenue de Magonty. Après discussion, le Comité de Quartier de Magonty, constatant que le projet définitif a été modifié par rapport à celui qui avait été approuvé lors de la réunion de 28 septembre 2011, propose que ces modifications soient soumises aux usagers de l’avenue de Magonty. Une lettre dans ce sens a donc été adressée au Maire de Pessac le 30 avril 2012 et une réunion générale d’information a eu lieu à la maison de quartier de Magonty le 25 juin 2012. Voir le compte-rendu de la réunion. Il y a lieu de préciser que les travaux ne seront pas retardés pour cela : en effet, la Mairie nous a précisé que le chantier démarrera en été 2012 par la construction du mini-giratoire au carrefour avenue de Magonty – rue du Merle. C’est donc début 2013 que seront entamés les travaux sur l’ensemble de l’avenue.

Phase 3: Déroulement des travaux

Les travaux, prévus par la CUB, ont bien été entrepris en 2013 et se sont terminés courant septembre de cette même année; le comité de quartier n’est pas resté inactif pendant ce temps. Suite à la réunion de concertation du 25 juin, le Comité de Quartier est revenu sur le terrain pour évaluer l’impact de ces dernières modifications. Il a alors constaté que le choix de l’emplacement de la traversée cycliste n’était pas judicieux et que moyennant certaines contraintes, la réalisation d’une piste cyclable bidirectionnelle sur le trottoir côté pair était envisageable. Le comité de quartier a alors fait les propositions suivantes :

  • Conservation de la bande cyclable pour éviter de toucher à la bordure de trottoir
  • Réalisation de la traversée cycliste après l’allée du Pré de Magonty de façon à retrouver un trottoir plus large (3.70 m au lieu de 2.8 m) permettant d’éviter le verrou du  n° 70 de l’avenue ; déplacement d’une quinzaine de mètres (voir schéma ci-dessous)
  • Réalisation une piste cyclable de 1.8 m au lieu de 1m ceci permettant une circulation à double sens.

Ces propositions permettaient aux cyclistes rouleurs de poursuivre sur la bande cyclable, aux promeneurs voulant rattraper le point de départ des « chemins de Magonty » et aux enfants se rendant à l’école de bénéficier d’une meilleure sécurité. A noter que cette voie cyclable se poursuivra après le giratoire du Merle par une voie verte à double sens toujours côté pair. Nos propositions permettaient de rendre de la cohérence à ce projet et évité la traversée compliquée des cyclistes au niveau du petit giratoire du Merle Si la CUB reconnaissait le bien fondé de notre proposition de déplacement de la traversée cycliste, elle a refusé  l’élargissement de la piste cyclable, la zone piétonne ne répondant pas aux normes de 1.4 m. La partie plus étroite jusqu’à l’allée des Cèpes aurait tout de même permis, une bande de 0.5 m en bordure de trottoir, une piste cyclable de 1.8 m et une largeur piéton de 1 m. Entre  l’allée des Cèpes et au droit de l’allée Fleurie (50 m) le trottoir n’est effectivement plus que de 3 m. Cette partie aurait alors pu être transformée en voie partagée piétons/cyclistes comme rue Pierre Wiehn ; à noter que des dérogations au 1.4 m se trouvent un  peu partout dans Pessac.Dommage pour Magonty ! A la fin du chantier le Comité de Quartier s’est interrogé sur la dangerosité vis-à-vis des deux roues  de la bordure centrale de 6 cm de haut située au droit des deux chicanes. Il s’en est inquiété par courrier à la Mairie. Deux jours plus tard cette bordure était rabotée à une hauteur de 2 cm max. Enfin qu’elle ne fut pas notre surprise de découvrir que le renouvellement du tapis en enrobés de la chaussée entre le plateau surélevé et le petit giratoire de la rue du Merle n’était pas compris dans le marché. Tout au long des travaux, le Comité de Quartier est resté en contact avec la Mairie de Pessac.Il est intervenu chaque fois que nécessaire en particulier pour demander la modification de la durée de l’alternat des feux tricolores afin d’atténuer les embouteillages de la circulation automobile au giratoire de Magonty. Nous avons également prévenu régulièrement par internet les habitants des perturbations de circulation liées au déroulement du chantier (fermeture complète, déviations, avancement du projet etc.) Ce projet a subi tout au long de sa réalisation de nombreuses modifications presque toutes dues à des problèmes financiers. Il est difficilement compréhensible que la CUB n’ait pas, dés le départ, une notion assez exacte du coût d’un tel projet. S’il y a problème, alors pourquoi ne pas l’expliquer : On est capable de comprendre ! Malgré toutes ces péripéties, l’aménagement de l’avenue de Magonty apporte un plus au quartier en matière de sécurité, en limitant la vitesse des véhicules et grâce à la piste cyclable qui complète le quadrillage du quartier par les chemins de Magonty. Autre point fort : le petit giratoire de la rue du Merle, décrié au début par les utilisateurs, est un frein à la circulation qui, suite aux aménagements de l’avenue du Général Leclerc, avait tendance à se détourner par le quartier de Magonty. Nous allons maintenant veiller à ce que cette circulation ne s’oriente pas sur des voies secondaires du quartier comme la rue des Fauvettes.

Dossiers anciens

Inventaire des travaux à réaliser à Magonty (2008) Aménagement de la place de la Résistance (2008) Aménagement de l’avenue du Port-Aérien (2007) Aménagement de la rue de la Poudrière (2005)

Urbanisme

Charte urbaine 2018 architecturale et paysagère de Pessac La Métropole doit définitivement adopter le nouveau PLU avant la fin de l’année. Nous avons demandé à la mairie comment le PLU retranscrirait les nouvelles propositions sur le secteur du Pacha, ainsi que les observations dela commission d’enquête. Nous ne pouvons qu’être satisfaits despropositions de la mairie de revenir à moins de 30logts/ha sur le Pacha, ce qui correspond à une demande constante du quartier. La Métropole ayant arrêté le projet de PLU 3.1 en juillet 2015, l’enquête publique s’est déroulée du 15 février au 31 mars 2016. Le Comité a mis en place dans la maison de quartier fin janvier, une exposition présentant les principales dispositions du PLU, ainsi que ses observations. Cette exposition a été largement vue notamment lors de la réunion annuelle des vœux du 27 janvier 2016 et de l’AG du 13 février 2016. A la suite de quoi, le CQM a déposé le 18 mars 2016 auprès du commissaire enquêteur ses observation. Pour télécharger  les observations du CQM avec les annexes Version simplifiée sans les annexes

La révision du PLU

La rencontre entre le quartier et la mairie est fixée début Juillet 2015. Pour la préparer et prendre en compte vos observations, nous organisons une réunion publique Mercredi 17 juin à 20h00 2015 à la Maison de Quartier. Une deuxième réunion aura lieu à la rentrée (le 16 septembre) pour faire le point sur les réponses apportées et préparer l’enquête publique de l’automne.

2015 une année décisive,

La fin du blocage des opérations? Alors que les futures règles applicables n’ ont pas été présentées, la mairie semble lever les sursis à statuer. C’est ainsi qu’une opération a été autorisée pour 6 terrains av de Magonty. Un projet de 39 logements sur 6 000m²a été présenté rue des fauvettes, et un projet de 32 maisons rue de la Poudrière ! Nos craintes d’une urbanisation massive sont ravivées! Janvier: La mairie a communiqué à la CUB, ses propositions pour analyse et intégration au projet de PLU.  Une réunion doit avoir lieu avant l’été pour discuter de nos principales demandes: Comment peut on espérer conserver nos paysages arborés des rues avec un recul de 5m, ne permettant pas de stationner une voiture? Nous demandons 8 à 10m minimum. Oui à une évolution du quartier, mais non à sa surdensification: Une densité de 20 logements à l’hectare, soit en moyenne des parcelles de 400m² nous semblent un maximum. La suppression des bandes d’accès pour des constructions en 2nd rang nous semble devoir être expertisée; ne va t’elle pas conduire à une surconstruction par les professionnels en remplacement des simples divisions de parcelles? Quels emplacements de voieries et surlargeurs inconstructibles faut il prévoir pour le quartier?

L’action du quartier entre mars et fin 2014.

14 nov: Nous attendons que la Mairie nous communique sa version V 1.4 et nous avons demandé une réunion spécifique avec l’adjoint à l’urbanisme pour faire le point sur l’étude paysagère et l’impact de ce nouveau PLU. ( les documents graphiques sont trop lourds pour pouvoir être mis en ligne sur notre site) A l’issue de ces réunions nous prévoyons une réunion de présentation au quartier afin de préparer les questions et propositions lors de l’Assemblée générale du quartier de février 2015 Mars 2014 : La CUB a établi une version V1 de l’ensemble du PLU. Les élus en diffèrent l’examen pour que les nouvelles équipes issues des élections puissent s’en saisir et introduire leurs nouvelles orientations. Juin 2014 : La CUB demande aux villes de lui faire part de leurs observations sur cette version V1 avant fin novembre, de manière à pouvoir les intégrer et arrêter le PLU en janvier 2015 pour une enquête publique mi 2015 et une approbation/ validation en 2016. Juillet 2014 : Sur demande de la fédération des quartiers de Pessac, la ville nous adresse les plans de la version V1 et les projets de règlement. La commission urbanisme du quartier s’est réunie plusieurs fois pour analyser le document et l’impact de ces propositions sur l’urbanisation et le paysage du quartier. La Fédération a fait la synthèse de l’ensemble des propositions des quartiers Sept 2014 : La ville présente aux Syndicats et Comités de quartier de quartier ses orientations sur le projet de territoire (lire le doc) et demande aux quartiers de lui faire remonter leurs observations, tout en soulignant que la  version V1 et ses plans sont des documents non validés qui ne peuvent pas être communiqués au public. Le quartier de Magonty a ainsi transmis ses observations (lire les observations) en soulignant les points suivants :

  • Le projet de PLU apparait très complexe avec une multitude de zonages (plus de 14 sur le quartier) et catégories dont on ne mesure pas les objectifs et les différences : Pourrait-on disposer des principales caractéristiques des différentes zones et surtout de leurs différences ? (par exemple qu’est ce qui différencie UM8, UM 17 ou UM23 ?).
  • Où en est l’étude paysagère de l’AUrba ? Quelles en sont les préconisations ? Comment ces réflexions ont-elles été introduites dans le projet de PLU ?
  • Peut–on avoir la simulation de ce que donnerait l’application de ce projet de PLU sur les projets qui ont été présentés à la ville ? En quoi ils auraient besoin d’être modifiés (composition, réduction de la constructibilité, …)?
  • Dans ses grandes orientations d’aménagement, la ville affiche sa volonté de voir une certaine densification autour de la liane 4. Nous contestons cette orientation car :
  • Elle va plus loin que celle de la CUB qui ne propose cette densification qu’autour des lignes de Tram et Transports en site propres.
  • Elle va à l’encontre de l’objectif partagé de revenir à une évolution mieux maitrisée du quartier et surtout plus respectueuse de son caractère paysagé.
  • Elle ne s’accompagne d’aucune proposition de services, ni de priorisation donnée aux transports en commun et à la liane 4 en particulier dans les secteurs critiques (Alouette, Monteil, Centre, Barrière de  Pessac, Palais de justice…) »

De nombreuses questions et observations formulées sur la base des documents graphiques complètent ces observations. Elles concernent les problèmes de stationnement, de voiries, de pistes et cheminements, de protection des espaces verts. Pour les règlements d’urbanisme, la principale remarque souligne que le PLU semble toujours autoriser la construction de petites parcelles et surtout que le recul limité à 5m des voiries conduira inévitablement à la suppression des arbres en façade et à l’édification de murs disgracieux. De plus 5m n’est pas suffisant pour garer un véhicule dégageant correctement les trottoirs. 12 Novembre 2014 : Lors d’une nouvelle réunion en mairie, le maire nous a présenté la version V 1.4 que la commune va transmettre à la CUB. La CUB aura à se prononcer sur les points qu’elle accepte et éventuellement préciser le cas échéant pourquoi certaines propositions ne peuvent pas être retenues. Il précise que l’examen complémentaire auquel va procéder la ville se traduira par d’une part une lettre à chaque quartier apportant des réponses à l’intégralité des questions posées. La ville transmettra également à la CUB, pour joindre au dossier d’enquête publique, un mémoire complémentaire de points qu’elle souhaite apporter au projet de PLU. L’enquête publique se déroulera vraisemblablement aux environs de septembre 2015. Sur les principales modifications apportées nous notons (en italique notre questionnement) :

  • Un effort louable de diminuer le nombre de zonages
  • Un effort sur les règles de stationnements. Mais il faudra vérifier si c’est suffisant notamment sur le secteur commercial UM6b au centre de Magonty
  • Le report à 6m au lieu de 5 du recul des façades sur Magonty. Mais cela reste insuffisant pour avoir un espace de qualité et un stationnement dans de bonnes conditions.
  • La proposition que les constructions permettent de dégager sur les parcelles au moins un espace naturel sous forme d’un cercle de 10m de diamètre de façon à permettre la plantation d’au moins un arbre de haute tige. Proposition intéressante, mais si ce cercle n’est pas en limite de façade, le paysage vu de la rue n’en sera pas amélioré
  • L’abandon de toutes les bandes de recul, l’objectif étant d’éviter les constructions en cœur d’ilots. Mais le risque ne sera-t-il pas de renforcer les petites constructions en façade de rue, ou imposer un recours à un promoteur qui pourra faire une voie en impasse et jusqu’à 3 logements en fond de parcelle?

Sept 2013: Etablissement d’un périmètre de prise en considération:

Comme évoqué fin juin, compte tenu des retards pris, la ville a adopte la prise en compte d’un périmètre d’urbanisation sur Magonty, lui permettant d’opposer un sursis à statuer sur les opérations (lotissements et permis groupés) qui lui sont présentées. Les opérations de construction d’une maison individuelle ne sont à priori, pas concernées. L’étude sur le quartier devrait pouvoir nous être présentée d’ici la fin de l’année, ce qui permettrait ensuite d’autoriser les opérations conformes au PLU et aux orientations de l’étude en attendant que la révision du PLU actuel soit menée à son terme. Par délibération N° 2013/0769, la CUB a également délibéré pour instituer ce périmètre de prise en considération (Comme c’est La CUB qui a la compétence Urbanisme, c’est sa délibération qui institue officiellement ce périmètre) voir la deliberation de la ville et le plan

Point sur le PLU au 30 juin 2013:

Au cours d’un point fin juin fait avec la mairie concernant le PLU et l’étude d’aménagement sur le quartier mené par l’A’Urba, le calendrier suivant nous a été précisé/: Sept/oct 2013 :  Réunion de travail de présentation des propositions  de l’A’Urba. Fin 2013 : validation de l’étude A’urba ; et intégration des conclusions dans le projet de PLU. Fin 2013 : Délibération de la ville et de la CUB pour instituer un périmètre de prise en considération, permettant d’ opposer un sursis à statuer (maximum 2 ans) aux demandes d’aménager. Il convient de noter que cette procédure permet de délivrer les autorisations pour les opérations qui seraient conformes au PLU actuel et compatibles avec les orientations proposées dans l’étude. Fin 2014 : arrêt du PLU, puis procédure de validation devant conduire à une mise en application du nouveau PLU début 2016.

2013: Concertation sur la révision du PLU

Depuis 2010, la CUB a lancé la révision du PLU. Différentes réunions publiques ont eu lieu, mais elles avaient pour objectif de recueillir les attentes des habitants, plus que de proposer. La ville a réuni la commission extramunicipale d’urbanisme à 3 reprises ,en mars, avril et fin mai.

Sept 2013: Etablissement d’un périmètre de prise en considération:

Comme évoqué fin juin, compte tenu des retards pris, la ville a adopte la prise en compte d’un périmètre d’urbanisation sur Magonty, lui permettant d’opposer un sursis à statuer sur les opérations (lotissements et permis groupés) qui lui sont présentées. Les opérations de construction d’une maison individuelle ne sont à priori, pas concernées. L’étude sur le quartier devrait pouvoir nous être présentée d’ici la fin de l’année, ce qui permettrait ensuite d’autoriser les opérations conformes au PLU et aux orientations de l’étude en attendant que la révision du PLU actuel soit menée à son terme. Par délibération N° 2013/0769, la CUB a également délibéré pour instituer ce périmètre de prise en considération (Comme c’est La CUB qui a la compétence Urbanisme, c’est sa délibération qui institue officiellement ce périmètre) voir la deliberation de la ville et le plan

Point sur le PLU au 30 juin 2013:

Au cours d’un point fin juin fait avec la mairie concernant le PLU et l’étude d’aménagement sur le quartier mené par l’A’Urba, le calendrier suivant nous a été précisé/: Sept/oct 2013 : Réunion de travail de présentation des propositions de l’A’Urba. Fin 2013 : validation de l’étude A’urba ; et intégration des conclusions dans le projet de PLU. Fin 2013 : Délibération de la ville et de la CUB pour instituer un périmètre de prise en considération, permettant d’ opposer un sursis à statuer (maximum 2 ans) aux demandes d’aménager. Il convient de noter que cette procédure permet de délivrer les autorisations pour les opérations qui seraient conformes au PLU actuel et compatibles avec les orientations proposées dans l’étude. Fin 2014 : arrêt du PLU, puis procédure de validation devant conduire à une mise en application du nouveau PLU début 2016.

2013: Concertation sur la révision du PLU

Depuis 2010, la CUB a lancé la révision du PLU. Différentes réunions publiques ont eu lieu, mais elles avaient pour objectif de recueillir les attentes des habitants, plus que de proposer. La ville a réuni la commission extramunicipale d’urbanisme à 3 reprises ,en mars, avril et fin mai. Pour le quartier, l’enjeu est fort. La ville a ainsi lancé une étude avec A’Urba pour déterminer les prescriptions particulières à appliquer pour garder à notre quartier son caractère paysager, mais les conclusions de cette étude ne seront données que vers la fin de l’année, ce qui pose problème de calendrier avec celui de PLU. Le dossier joint, reprend nos observations et propositions de nature conservatoires sur les documents qui nous ont été soumis.Pour le quartier, l’enjeu est fort. La ville a ainsi lancé une étude avec A’Urba pour déterminer les prescriptions particulières à appliquer pour garder à notre quartier son caractère paysager, mais les conclusions de cette étude ne seront données que vers la fin de l’année, ce qui pose problème de calendrier avec celui de PLU. Le dossier joint, reprend nos observations et propositions. Nous insistons sur le classement de certains secteurs, sur les emprises nécessaires pour garder l’aspect paysager de rues, mais surtout sur les protections à prendre pour assurer une transition entre les espaces naturels et urbains. Nos propositions portent aussi sur l’importance du réseau de cheminements du quartier, le centre à conforter et comment urbaniser les grandes parcelles différemment. Vos commentaires et observations nous seront très précieux.

Juin 2012 Position du quartier sur les projets de lotissements
AG fév 2012 Accord de la mairie pour un groupe de travail et une étude d’ensemble.
2011 Atelier 2013/15 : notre réflexion sur le quartier

Sept 2013: Etablissement d’un périmètre de prise en considération:

Comme évoqué fin juin, compte tenu des retards pris, la ville a adopte la prise en compte d’un périmètre d’urbanisation sur Magonty, lui permettant d’opposer un sursis à statuer sur les opérations (lotissements et permis groupés) qui lui sont présentées. Les opérations de construction d’une maison individuelle ne sont à priori, pas concernées. L’étude sur le quartier devrait pouvoir nous être présentée d’ici la fin de l’année, ce qui permettrait ensuite d’autoriser les opérations conformes au PLU et aux orientations de l’étude en attendant que la révision du PLU actuel soit menée à son terme. Par délibération N° 2013/0769, la CUB a également délibéré pour instituer ce périmètre de prise en considération (Comme c’est La CUB qui a la compétence Urbanisme, c’est sa délibération qui institue officiellement ce périmètre) voir la deliberation de la ville et le plan Point sur le PLU au 30 juin 2013: Au cours d’un point fin juin fait avec la mairie concernant le PLU et l’étude d’aménagement sur le quartier mené par l’A’Urba, le calendrier suivant nous a été précisé/: Sept/oct 2013 : Réunion de travail de présentation des propositions de l’A’Urba. Fin 2013 : validation de l’étude A’urba ; et intégration des conclusions dans le projet de PLU. Fin 2013 : Délibération de la ville et de la CUB pour instituer un périmètre de prise en considération, permettant d’ opposer un sursis à statuer (maximum 2 ans) aux demandes d’aménager. Il convient de noter que cette procédure permet de délivrer les autorisations pour les opérations qui seraient conformes au PLU actuel et compatibles avec les orientations proposées dans l’étude. Fin 2014 : arrêt du PLU, puis procédure de validation devant conduire à une mise en application du nouveau PLU début 2016. 2013: Concertation sur la révision du PLU Depuis 2010, la CUB a lancé la révision du PLU. Différentes réunions publiques ont eu lieu, mais elles avaient pour objectif de recueillir les attentes des habitants, plus que de proposer. La ville a réuni la commission extramunicipale d’urbanisme à 3 reprises, en mars, avril et fin mai. Pour le quartier, l’enjeu est fort. La ville a ainsi lancé une étude avec A’Urba pour déterminer les prescriptions particulières à appliquer pour garder à notre quartier son caractère paysager, mais les conclusions de cette étude ne seront données que vers la fin de l’année, ce qui pose problème de calendrier avec celui de PLU. Le dossier joint, reprend nos observations et propositions de nature conservatoires sur les documents qui nous ont été soumis. Nous insistons sur le classement de certains secteurs, sur les emprises nécessaires pour garder l’aspect paysager de rues, mais surtout sur les protections à prendre pour assurer une transition entre les espaces naturels et urbains. Nos propositions portent aussi sur l’importance du réseau de cheminements du quartier, le centre à conforter et comment urbaniser les grandes parcelles différemment. Vos commentaires et observations nous seront très précieux. Juin 2012 Position du quartier sur les projets de lotissements AG fév 2012 Accord de la mairie pour un groupe de travail et une étude d’ensemble. 2011 Atelier 2013/15 : notre réflexion sur le quartier Avec 6 000 habitants en 2010, Magonty est l’un des quartiers les plus peuplés de Pessac. Sa population qui a doublé au cours des 20 dernières années, continue de croître au rythme important de 3,5 % par an. Alors que Magonty était un village de campagne, la forte poussée de l’agglomération l’a transformé ces 20 dernières années. Pour autant son caractère forestier et naturel est encore bien présent et les limites de l’urbanisation contenues. Conforter, réaffirmer, défendre ce caractère particulier de « porte de la forêt » et en même temps « porte d’entrée dans l’agglomération » est un enjeu crédible qui peut se faire en continuant d’accueillir de nouveaux habitants, en corrigeant les excès dus à un urbanisme tout pavillonnaire, en offrant les infrastructures et les services attendus pour un quartier de cette taille. C’est le but que s’est fixé le comité de quartier. Juin 2012 : face aux projets en cours ou évoqués qui représentent un potentiel de plusieurs milliers d’habitants, avec ses conséquences sur les écoles et équipements, mais aussi sur la circulation et le paysage, le conseil d’administration du comité de quartier du 6 juin 2012 a confirmé sa position sur les demandes en cours ou projets susceptibles d’être déposés. Lors de l’assemblée générale, la mairie a confirmé son accord pour mener une réflexion sur l’évolution du quartier. Un groupe de travail va se mettre en place en 2012 avec la mairie pour préciser les enjeux d’aménagements du quartier et les réponses à apporter aux dossiers en cours. Ce groupe appuiera sa réflexion sur des études confiées à l’Agence d’urbanisme et à la CUB. Avec son étude Atelier 2013/2015 que vous pouvez consulter à travers les différents dossiers (voir la synthèse et les rapports sur la population, l’urbanisme, la circulation, le paysage et les services), le quartier a fait un travail d’analyse et de propositions sur les évolutions passées, les risques et le potentiel de développement et les principales caractères du quartier qui en font son charme. Le quartier propose des pistes d’évolution pour permettre d’accueillir de nouveaux habitants tout en gardant l’identité du quartier et son boisement. Faites nous part de votre avis (contact@magonty.fr).

Sécurité

Dans cette page, nous vous proposons un certain nombres de fiches, articles ou dossiers qui vous permettent de mieux comprendre certains aspects de la vie à Magonty.

2019 / 2020

Le dispositif par secteur de la « Participation Citoyenne » se poursuit en 2019/2020 avec la signature d’une charte avec M. le Maire et l’affichage dans les secteurs ci-après.

Les Domaniales du Golf, Le Club des Princes 1, Lotissement Beauséjour, Rue des Fauvettes, Allée des Sternes, Allée des Albatros, L’Orée du Bois,  le Petit Gazinet, Hameaux de l’Alouette 1 et 2.

Les cambriolages sur la commune de Pessac ont enregistré une baisse de -34% en 2019. Suite au développement test de la vidéo-protection sur le site de la forêt du Bourgailh, le rond- point de Magonty devrait en être doté courant 2020 après l’installation de la Chataigneraie-Arago, Haut-Livrac, carrefour de l’Alouette.

La commission Sécurité demande un suivi plus régulier et précis des faits avec des données chiffrées à nous communiquer lors des réunions de Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) dates de programmation des réunions à revoir. Ainsi qu’un renforcement de la lutte contre les incivilités de tous genres et les atteintes aux biens.

Conseils pratiques

2018

« Participation Citoyenne » 3 secteurs a été mis en place Les Domaniales, Le Club des Princes 1, le Lotissement Beauséjour.

2017 / 2018

Des actions conjointes du comité et des habitants ont été menées auprès des pouvoirs publics, avec la mairie (CLSPD) Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance. Il a été obtenu le renforcement des services de polices nationales et Municipale, plus de rondes dans le quartier, des contrôles renforcés, le maintien de 45 h de surveillance sur Magonty pour Halloween tous les ans.

2016

Le nombre de dégradations, nuisances, et incivilités en tous genres en forte progression au centre du quartier crée un sentiment d’insécurité important. Cette évolution inquiétante, que nous ne cessons de rappeler depuis plusieurs années, a conduit le cabinet médical, les commerçants, les adhérents de l’APEIM (Association des parents d’élèves de Magonty) et les habitants de Magonty à créer un collectif auquel le comité de quartier a été associé.

En date du 16 Novembre, nous avons participé à une réunion qui a fait l’objet d’un rapport de la part de l’APEIM.

La réunion semestrielle organisée par CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) de la mairie s’est tenue le 20 novembre. Le CQM a fait part du rapport de l’APEIM ce qui a permis d’ouvrir le débat, ouvrant des échanges constructifs avec surtout la volonté d’obtenir des actions rapides, (contrôles renforcés, patrouilles de police régulières, présence accrue d’animateurs, mise à l’étude d’une possibilité de vidéo surveillance).

Les pouvoirs publics insistent pour que tous les habitants se mobilisent au moindre constat de dérapages civiques, en n’hésitant pas à appeler le 17, seul numéro qui permet d’envoyer rapidement des forces d’intervention. Il convient également, de déposer des mains courantes ou de porter plainte si nécessaire. Merci aussi de signaler au comité de quartier tout incident.

Le 23 novembre, les pouvoirs publics ont organisé une rencontre associant Pessac animation et Action jeunesse afin de définir une stratégie d’intervention en direction des jeunes qui se regroupent dans le secteur.

Courant 2016, le comité de quartier a proposé d’organiser une réunion publique en soirée, de prévention et d’information avec la police municipale, ainsi qu’une réunion d’information pour les séniors l’après-midi.

Nous souhaitons tous, que l’action citoyenne conjuguée aux actions municipales, permette à notre quartier de retrouver la tranquillité et la sérénité auxquelles nous avons droit.

  • Le risque incendie : Depuis les grands incendies de 1948, la forêt fait l’objet d’une organisation spécifique de protection. Notre quartier est directement concerné. Lien préfécture
  • Vigilance inondations : Les travaux faits depuis 20 ans, ont bien assainis le quartier. Mais le défaut d’entretien des fossés ou des intempéries majeures peuvent entraîner des inondations dans différents secteurs du quartier.

texte temporaire

Les cheminements verts

L’esprit du projet : Dans ce projet, l’ambition du comité de quartier est de permettre, à la plupart des zones d’habitations, l’accès directement à un cheminement « vert » sans avoir à emprunter les chaussées des voies à grande circulation. Déjà structuré par une piste est-ouest, le long du Peugue, une piste départementale Sud-Nord, sur l’emplacement de l’ancienne voie ferrée, le réseau de 20 km proposé permettra de rallier en site propre tous les pôles d’intérêt du quartier et des quartiers environnants (centre commerciaux, centres sportifs, écoles, collège, centres de loisir, lignes de bus etc.). Ce projet entre dans la politique de développement durable prônée par la ville de Pessac.

Pour voir le plan, cliquez ici

Pour voir le dossier, cliquez ici.

Pistes Cyclables

21 juin 2019 Cyclo-fiche

Dossier_de_presse_Cyclo_fiche_20.06.2019

12 avril 2019 Lien Vélo

lien_VELO

L’accès à Internet du quartier : passer de l’ADSL à la fibre optique

Les engagements pris par l’opérateur ne sont pas tenus… Toutefois, les travaux et le remplacement de nombreux poteaux nous permettent d’espérer une amélioration avant la fin de l’année 2016.

Le déploiement de la fibre optique par Orange

Depuis 2014, la mairie de Pessac et Bordeaux métropole ont multiplié les démarches auprès d’Orange, opérateur désigné pour le déploiement de la fibre optique. Orange a fait part des difficultés techniques, mais confirme l’engagement pris en 2013, dont l’objectif d’éligibilité de l’ensemble du quartier de Magonty et Cap de Bos, d’ici fin 2015 sera effectif. Les négociations et travaux continuent dans le respect des accords entre Orange et la mairie. Une réunion a eu lieu le 6 mai  entre Orange, Bordeaux Métropole et la mairie. La répartition et le planning des travaux ont été effectués: Déploiement: 1. en  partie aérien 2. travaux à effectuer par typologie : « les poteaux » a) à remplacer b) à renforcer ou redresser c) à créer En suivant  en mai : la communication des dossiers à la métropole. En Juin : visite sur site avec Orange,  Sogetrel et Bordeaux Métropole. Fin juin : rapport précis de la situation du quartier. L’engagement pris pour informer avec précision les habitants du quartier de Magonty et Cap de Bos, aura lieu la 2ème quinzaine de septembre à la maison de quartier de Magonty. Tous les habitants obtiendront une réponse précise et la mesure de mise en œuvre pour obtenir le raccordement à la fibre. Pour les autres, une offre de réception par satellite  sera proposée.

Résultats de l’enquête Fibre Optique septembre (2014)

Dernièrement le Comité de Quartier a lancé une enquête par internet sur le déploiement de la fibre optique à Magonty. Sur les 125 réponses reçues couvrant 47 rues du quartier cette enquête montre globalement que 50% des gens n’ont pas eu l’information ou ne sont pas éligibles. En contre partie les bénéficiaires sont dans une large majorité très satisfaits du service apporté par la fibre. Toutefois force est de constater qu’aucun plan de câblage n’a été clairement établi par les opérateurs. On trouvera dans les dossiers joints le détail de l’enquete ainsi que le plan de déploiement déduit. Le Comité de Quartier a relancé par courrier la Mairie ainsi que les opérateurs pour que l’équipement du quartier soit rapidement poursuivi.

Historique rétroactif

Consulter la carte de déploiement et l’extension sur le petit gazinet. Les premiers raccordements à la fibre optique sont effectifs dans le secteur du club des princes. Voir la carte prévisionnelle pour le 2nd trimestre 2013. Les premiers branchements aériens n’interviendront pas avant le 2nd semestre 2013. Attention!, il ne s’agit que de prévisions, et l’expérience montre que toutes les habitations d’un secteur ne sont pas forcément raccordées . Faites nous part de vos retours d’expérience.


l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications) a édité un guide sur le déploiement de la fibre jusqu’à l’abonné que vous pouvez consulter ci-joint. 16 fevrier 2013: Orange présente ses offres et affiche les secteurs où seront commercialsés les 200 premières fibres au cours du 1er trim 2013. voir la carte. Suite aux questions posées, Orange nous a précisé, apres la réunion: « Les premiers raccordements annoncés samedi à la maison de quartier de magonty s’inscrivent dans l’engagement d’Orange de proposer, en 2013, un raccordement (sous réserves de contraintes techniques locales et règlementaires) à tous les logements situés dans le secteur délimité sur Pessac/magonty/cap de bos, tel que présenté dans le lot 1. Nous sommes contraints à la prudence, l’expérimentation du raccordement de pavillons en aérien à Merignac Beutre n’ayant pas encore démarré. Elle est notamment liée à la signature de la convention entre ERDF, France Télécom Orange et la Commune. Nous sommes extrèmement mobilisés pour permettre aux habitants de ce secteur d’accéder au très haut débit via la Fibre dans les meilleurs délais et vous informerons de l’avancée de nos travaux de déploiement «  decembre 2012: inauguration des travaux de déploiement de la fibre et armoires de mutualisation. Comité de suivi du 22 Juin 2012 Cette réunion a permis de faire un point d’avancement du dossier et de confirmer les engagements pris en début d’année : Périmètre : La demande émanant du quartier et fortement appuyée par la mairie d’inclure le secteur du Petit Gazinet a été prise en compte et acceptée par France Telecom (cf plan joint). Tout le quartier pourra donc disposer d’une très bonne desserte, soit ADSL> 5Mbits, soit fibre optique. Les travaux de mise en place des armoires de « points de mutualisation (PM) » du quartier seront faits en août-septembre et raccordés en fibre au central de l’Alouette. Fin septembre, une réunion publique permettra de faire le point d’avancement et de présenter les offres commerciales de France Telecom. Jusqu’à la fin de l’année, une période de neutralisation est imposée par l’ARCEP pour permettre aux autres opérateurs de présenter leurs offres. Début 2013 : démarrage de la commercialisation. France Telecom déploiera la fibre jusqu’aux boites de branchement qui desservent environ 8 logements. Selon les rues ce déploiement se fera soit dans les fourreaux souterrains existants, soit sur poteaux. France Telecom estime qu’il devrait alors changer environ un poteau sur trois. Le raccordement en fibre optique des maisons est ensuite effectue soit par France Telecom, soit par d’autres opérateurs. Ce raccordement est prévu jusqu’à la Box dans la maison. Les modalités commerciales et financières ne sont pas connues actuellement. Le déploiement se fera ensuite courant 2013 en fonction des commandes passées par les habitants. France Telecom ne peut pas préciser aujourd’hui les prochaines phases de « fibrage » de la ville, mais confirme que tout Pessac sera raccordé en 2017.


Lors de l’assemblée générale du comité de quartier du 4 février 2012, la Mairie a confirmé que le quartier devrait bénéficier en priorité du déploiement de la fibre optique dès cette année pour les études et 2013 pour les travaux. La lettre du maire datant du 11 janvier 2011 le confirme. Une conférence de presse avec France Télécom et la Mairie s’est déroulée le 6 avril 2012 pour lancer l’opération. La Mairie de Pessac va mettre en place un comité de suivi auquel le comité de quartier de Magonty va participer. Faites-nous remonter dès maintenant toutes les questions que vous pouvez vous poser sur ce projet. Le déploiement de ce réseau va consister à installer 10 armoires de connexions ou points de mutualisation sur le secteur Magonty-Cap de Bos-Courtillas. La capacité, à terme, de chaque armoire est de 1000 lignes soit au total 10000 lignes disponibles. Les lieux d’implantation ont été définis en fonction de la vétusté des installations, de la densité de l’habitat, de la possibilité d’utiliser les conduits existants et du taux de pénétration qui, au départ, a été estimé à 25% (1 habitant sur 4 demandant le branchement fibre) ce qui correspond à équiper 350 connexions par armoire pour s’assurer de la marge d’erreur. De ces armoires partiront les fibres, pour couvrir tout le domaine défini en bleu sur le plan, au fur et à mesure de la demande. Dans cette première phase, le secteur du Petit-Gazinet n’a pas été jugé prioritaire par France-Télécom car, déjà équipé d’un débit de 8 Mbits, il aurait nécessité l’implantation d’un matériel supplémentaire pour un taux de pénétration prévisionnel faible. Toutefois ce secteur sera fibré dans le cadre du projet global de Pessac d’ici fin 2017. De nombreux points restent à préciser dans les prochains mois : coûts et modalités de raccordement jusqu’aux maisons (notre quartier sert de test national sur la desserte des secteurs pavillonnaires), modalités d’accès des autres opérateurs, tarifs des abonnements… La carte donne le détail des implantations.


ADSL : trop de zones grises ! Depuis plusieurs années, nous réclamions une bonne desserte pour le quartier. Malgré une amélioration, il reste de nombreux secteurs avec des débits réels inférieurs à 2 Mbits, voire moins de 512 kbits. D’un côté ou de l’autre d’une rue vous pouvez avoir 5 Mbits ou 1 Mbit ! Cela est certainement dû à un réseau qui s’est construit au fil des demandes, sans cohérence, et souffrant de défauts d’entretien. Notre carte des débits réels constatés par les habitants et notre protocole de test vous permettront de vérifier la qualité de votre accès.